Abonnez-vous - Rechercher sur le site :

Vos réactions !

> L'article

Interruption
Publié le vendredi 21 décembre 2007 Réagissez !

Le site d’OSER se transforme et devient OSEZ !

 

> Les réactions

par Jean-Paul Delpuech, le vendredi 21 décembre 2007 à 19:35

Censurons la Censure... Ecrivons, et crions !

Inch’Allah ! Alleluia ! Le réseau fonctionne, OSER n’est plus "forbiden" et Ste Blandine (que reposent ses mânes en paix) éprouvera encore moultes difficultés à pousser plus avant (Noêl) le Bouchon ! Donc investigais gaiement, solides mutins et gaillards éducs espiègles chômeurs, je vous reçois 5/5, même en ma zone blanche, avec l’alerte alacrité d’un ventre jaune se bedonnant des heurts et malheurs de vos adversaires, qui sont au fil de vos combats devenus les miens. Merci à vous éducateurs pour avoir ainsi contribués à ma rééducation. Mais où en est feu le FAR ? Notre loup grimé (perhaps, en plus de ses nombreux autres titres pyrotechnicien car l’évènement est vraiment trop calendaire) a-t-il fait diligenter promptement par ses zélés services une de ses enquêtes dont il a le secret et a-t-il fini par définir les modalités de reconstruction et de réouverture de son "poulailler", cette fois ignifugé ? Doit-t-il en faire nécéssairement une annexe à son préfectoral logement de fonction ou bien le partagera-t-il avec le "pauvre" direcreur de cabinet de la dame patronnesse Boutin ? Manifestement, et ce sans manifestation de notre part, sous les ors de nos gouvernants, ya d’la discorde depuis qu’on se mêle de crever jusqu’à la Concorde ! Sans outrecuidance, j’abandonne tous ces beaux messieurs à leurs danses sans contredanses. Bonnes fêtes à tous les sans mes ressemblants, et que crèvent d’indigestion les héraults d’une société nécro-libérale mortifére et manducatoire, qui nous a déjà prouvé qu’elle était anthropophage et consommait tout, les êtres avec, ici la belle histoire d’OSER et, juste à notre porte, la nature avec l’incinérateur de La Tienne. Cette lutte pour le droit au logement pour tous est élèmentaire et juste, inaliénable, héroîque à Bourg et par conséquent inévitable, imparable, impérative et, à moyen ou à long terme, imperdable. C’est qu’un même esprit fait mouvoir et s’émouvoir dans ce nouveau RESO tous ses membres, un même noeud les enchaîne au succés à venir des perdants d’hier. Nos jours et nos nuits n’ont qu’une même et seule trame, bien à l’abri au Temps des Cerises. Les coups qui ont frappé OSER atteignent à présent RESO, et l’espoir des uns s’alimente des plaies ouvertes par les autres.

Continuez, avec votre coutumière adresse jubilatoire, à nous adresser et à nous bailler vos riches billets, vos courageux libelles et vos doux pamphlets ; ils sont lus avec attention, par les deux bords, et ces bords finiront bien, une prochaine nouvelle et belle aube, par se joindre ! Car c’est bien à nous tous de définir l’ordre et la loi avant qu’ils ne se travestissent et disparaîssent du seul fait d’un fat bouffon imperator (LIRE l’excellent papier d’Alain Brossat dans le dernier POLITIS) et de ses sinistres affidés galonnés.

JP le Métaphraste mécontemporain du Val de Saône, plus que jamais à vos côtés

"Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant et de ne pas faire écho." Jean Jaurès

> Réagissez !

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

 

réalisation aglca